Journée d’études : Fameux ou infâmes ? Bonnes et mauvaises réputations aux/ des Temps Modernes. (ModerNum)

23 avril 2021, en ligne. En 1785, l’affaire du collier de Marie-Antoinette cause définitivement la perte de Cagliostro, alias Giuseppe Balsamo, qui s’était forgé une grande réputation de magicien dans toute l’Europe. Sa chute aggrave celle de la reine en France, malgré son innocence dans ce scandale. La même année, Casanova s’installe au château de Dux. Plus tard, il y rédigera son Histoire de ma vie, dont la lecture trahit désormais, à l’heure d’une dénonciation des violences faites aux femmes, moins un personnage éclatant qu’un infâme Don Juan. Le discrédit de la reine et du magicien aux Temps Modernes nous révèlent ainsi combien la réputation ne procède jamais d’un « consensus » objectif et consiste, selon les espace-temps, en un processus au contraire « muable » et « controversé » (Cavaillé, 2013, p. 206). Si notre regard actuel interroge ou remet en question le renom dont ont historiquement joui certaines de ces fameuses figures, il nous autorise, dans le cas de Casanova, à réévaluer tout entière la réputation des Lumières, encore largement associées au culte univoque de la raison, sinon des libertés, notamment d’expression. Contrairement à la « fame » médiévale, la « réputation » des Temps Modernes ne dépend plus seulement d’actes ou de paroles qui les colportent dans une dimension locale…

Colloque international : Utopia and Migration: Renewing the Imagination of Borders in the 21st c.

La Conférence internationale et multidisciplinaire «Utopie et migrations» vise à contribuer à l’analyse de l’imaginaire des frontières dans le contexte des migrations internationales au XXIe siècle. Elle soulèvera la question plus spécifique de la manière dont la littérature contemporaine aborde les enjeux actuels liés aux frontières du point de vue de l’utopie. Quels sont ces autres moyens que l’utopie trace pour dénoncer et dépasser les stratégies discursives, médiatiques et étatiques visant à rendre invisibles, gâter ou stigmatiser les migrants, et ainsi renforcer les frontières? Quelles alternatives aux expériences frontalières actuelles peuvent être explorées à travers la fiction? Sous quelles formes prennent-ils place dans le texte littéraire? Quelles frontières sont visées, celles du continent de rêve ou celle de gauche? Comment ces pratiques imaginatives éclairent-elles ou remettent-elles en question le rapport des sociétés contemporaines à la mobilité humaine, à l’hospitalité? La Conférence invite le champ scientifique littéraire à une discussion avec les sciences sociales afin d’aborder adéquatement une question dont l’étude peut contribuer à repenser les définitions de l’utopie, et en particulier l’utopie en tant que genre littéraire, et à enrichir les études sur les migrations. Dates : du 19 au 23 avril 2021 Programme : Cliquez ici Page Web de…

Formation en rhétorique : Argumentation et esprit critique

9 et 10 septembre 2021 Campus du Solbosch Cette formation s’adresse aux citoyens désireux d’ancrer le concept de démocratie dans une approche pratique. Elle s’inspire de la rhétorique antique et propose un enseignement favorisant la capacité à explorer différents points de vue et permettant d’acquérir la conscience du fait qu’en démocratie il y a toujours une alternative raisonnable à la position défendue. La méthodologie que nous appliquerons dans cette formation relève de l’approche rhétorique : à savoir un va-et-vient constant entre la théorie et la pratique. Cette approche pédagogique se base sur le constat suivant : la rhétorique est une discipline à la fois  technique (exploration des différents outils disponibles pour l’argumentation), politique (la rhétorique considère des questions concrètes liées à des décisions pratiques pour la vie politique), heuristique (développement de la créativité et du regard réflexif) et enfin, interdiscipliaire (au sens où elle adresse des questions d’argumentation relatives à divers domaines de la vie politique). Cette approche alliant théorie et pratique (à travers de nombreux exercices) permettra aux apprenants de mobiliser, progressivement, les différentes compétences rhétoriques nécessaires à tout citoyen pour s’exprimer en démocratie. La formation est prévue en trois temps. La première demi-journée sera consacrée à la présentation…

Conférence de Mélanie de Montpellier d’Annevoie – « Les Bibliothèques de compositeurs : archives à (re)découvrir, objets à définir »

Le 23 mars 2021, Mélanie de Montpellier d’Annevoie, doctorante en langues et lettres à l’ULB, présentera l’état de ses recherches sur les bibliothèques littéraires de compositeurs, réalisées dans le cadre de sa thèse de doctorat dirigée par Valérie Dufour (FNRS-ULB, LaM) et Laurence Brogniez (ULB, Philixte). Alors que les bibliothèques d’écrivains et d’artistes-plasticiens ont déjà fait l’objet de publications théoriques et méthodologiques d’envergure (cf. notamment : D’Iorio et Ferrer, 2001 ; Levaillant, Gamboni et Bouiller, 2010 ; Belin, Mayaux et Verdure-Mary, 2018) soutenues par nombre d’études monographiques, les bibliothèques de compositeurs ne peuvent encore se prévaloir d’une telle attention. La présente intervention entreprendra de dresser un état de l’art des recherches relatives à cet objet particulier, en se concentrant avant tout sur le champ français et le statut de ce type d’archives dans les fonds musicaux. Il s’agira également d’aborder la question définitionnelle de l’entité « bibliothèque (littéraire) du compositeur » et d’interroger les usages scientifiques que la recherche peut appliquer aux bibliothèques de compositeurs, au-delà des rapports entre textes et musique dans les œuvres, perspective jusqu’à présent privilégiée par les études musico-littéraires. Informations pratiques : Quand : 23 mars 2021, 14h-15h30 Où : en ligne (Teams) Inscription obligatoire à l’adresse suivante : lam@ulb.ac.be, pour obtenir les accès à…

Parution : La cultura e la letteratura italiana dell’esilio nell’Ottocento : nuove indagini. De Sabina Gola et Dirk Vanden Berghe.

Questo volume si concentra sul tema dell’esilio risorgimentale nel tentativo di fare il punto alla luce di nuovi studi che, allontanandosi da una visione stereotipata del fenomeno, mettono in evidenza l’esistenza di veri e propri progetti culturali e politici comuni a tanti intellettuali esiliati. I saggi raccolti sviluppano l’argomento da vari punti di vista – letterario, scientifico, editoriale, didattico – senza trascurare le modalità dell’esilio, i rapporti con le comunità di arrivo e di provenienza, le loro reti in Europa che hanno dato vita alla nascita di ‘nazioni’ fuori dai confini patri. Coloro sui quali si concentrano gli studi dei contributori hanno trovato ospitalità in Inghilterra, Belgio, Francia, Corsica, Turchia; o in Italia, come i letterati ionici. Il volume si divide in tre sezioni, Uno sguardo panoramico, Vita e attività oltreconfine, Studiare l’esilio da esule, nelle quali accanto alle personalità oggi più note – Foscolo, Berchet, Santa Rosa, Tommaseo, Cristina di Belgiojoso – trovano ampio spazio figure come Benci, Mustoxidi, Ruffini e illustri scienziati italiani quali Orioli e Libri. Un contributo è dedicato a Mario Battistini, erudito pioniere dei primi studi sull’esilio degli italiani in Belgio durante il Risorgimento. A questo paese, luogo di permanenza di molti esuli nel primo…

Parution : Position(s) du sujet francophone. Sous la direction de Buata B. Malela & Hans Färnlöf.

La question du sujet est un vaste continent tant de fois exploré par les sciences humaines, mais bien moins par le prisme des études littéraires francophones. Or cet ouvrage propose d’interroger la manière dont le questionnement du sujet en tant que position(s) s’articule et prend sens dans les productions littéraires francophones. Cette ligne de force se double encore par l’exposition d’un corpus francophone qui se positionne, lui aussi, par rapport à la littérature de la France hexagonale. Les réflexions amenées par l’ensemble des contributions de ce collectif mettent en évidence le sujet politique tout aussi bien que le sujet philosophique. C’est ce sujet multiple et ses rapports toujours pluriels avec la subjectivité et l’Autre, avec sa propre conscience et la liberté, avec l’Histoire et la vie présente, qu’explore ce collectif. Contributeurs-trices : Lambros Couloubaritsis, Paul Aron, Simona Jişa, Patrice Forget, Cynthia Parfait, Nao Sasaki, Michaël Vauthier, Florence Lhote, Hans Färnlöf et Buata Malela. Buata B. Malela est maître de conférences habilité à diriger des recherches en littératures francophones à l’Université de Mayotte (France), chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles et membre du laboratoire CEREDI (EA 3229). Ses recherches portent sur les littératures francophones, la théorie de la littérature et…

Parution : POETYCKIE PODWOJENIE. Marian Pankowski – polski poeta języka francuskiego / DÉDOUBLEMENT POÉTIQUE. Marian Pankowski – poète polonais de langue française. De Dorota Walczak.
Actualités , Littérature , Parution , Publication / 11 février 2021

Ce livre bilingue (polonais et français) est composé de deux partie principales. La première, monographique, contient plusieurs chapitres. Dans le premier intitulé BIOGRAPHIE NON SEULEMENT POÉTIQUE est présenté le parcours biographique hors du commun et un aperçu global de l’œuvre de Marian Pankowski. Dans RENCONTRES D’AUTEURS – RENCONTRES DE TRADUCTEURS, nous pouvons voir son évolution dans le milieu universitaire, littéraire et critique de Belgique ; comprendre son activité en tant que poète, traducteur et passeur des autres poètes. Le chapitre suivant présente les affinités poétiques de l’auteur et le fonctionnement de son imaginaire. Les volumes polonais qu’il crée avant la publication de ses poèmes français sont également présentés dans la partie LA VIE EN VERS : LES MATRICES POÉTIQUES DE MARIAN PANKOWSKI. La partie LES MONDES PARALLÈLES : COULEUR DE JEUNE MÉLÈZE ET POIGNÉE DU PRÉSENT, met l’accent sur ces deux volumes en français, les contextualise et explique l’importance de la langue française dans la démarche pankovienne. LES ÉTATS HEUREUX, le dernier chapitre de la première partie de l’ouvrage, résume cette période dense pour Marian Pankowski en mettant ses accomplissements face à la critique littéraire mais en le montrant aussi comme un auteur pleinement conscient qui retrouve le bonheur tant rêvé de…

Parution : Svevo, a cura di Claudio Gigante e Massimiliano Tortora, Roma, Carocci, 2021, p. 256.

Écrivain pendant une grande partie de sa vie sans lecteurs, auteur « périphérique », bien que plus « européen » de beaucoup de ses contemporains, Italo Svevo est depuis longtemps désormais considéré comme un des narrateurs italiens majeurs de l’époque moderne. Les textes recueillis dans ce volume, édité par Claudio Gigante et Massimiliano Tortora, donnent pour acquise, pour son œuvre, la notion de classique, proposant pour chacun des domaines de sa production une analyse fondée sur la confrontation avec ses autres écrits, ainsi qu’avec la tradition européenne, et évitant ces interprétations unilatérales qui par le passé l’ont présenté, selon les circonstances, comme le romancier de la psychanalyse, de la crise de la bourgeoisie ou même parfois comme un naturaliste attardé. La conviction des auteurs, justement, est que le parcours de Svevo s’évolue et se rénove sans des véritables fractures : même dans la dernière saison, les nouveaux stimulus culturels (de Freud à Joyce) se combinent avec les anciens (de Schopenhauer à Flaubert, à Zola) sans les remplacer. Une mise au point sur la langue et le style et un profile de sa réception clôturent le livre, du « cas » Svevo en passant par les nombreuses tentatives de réécriture pour…

Parution : Le latin entre tradition et modernité. Jean Dominique Fuss (1782-1860) et son époque. De Christophe Bertiau.
Actualités , Littérature , Parution , Publication / 14 janvier 2021

Les études néo-latines s’aventurent rarement au-delà du XVIIIe siècle, comme si la production latine avait alors cessé de présenter une quelconque pertinence sociale. L’ouvrage explore une voie nouvelle en interrogeant l’importance et la pertinence du latin et de la littérature néo-latine pour le XIXe siècle. Il étudie l’œuvre de Jean Dominique Fuss, poète néo-latin originaire de Düren et professeur à l’université de Liège dès 1817, qui a consacré sa vie à défendre sa langue première d’écriture. La première partie dresse un panorama des usages du latin dans la première moitié du XIXe siècle, principalement en Belgique et en Allemagne. On y découvre que si J. D. Fuss ne fut certes pas à l’avant-garde de son époque, sa défense du latin comme langue d’écriture s’inscrivait toutefois dans un ensemble de pratiques sociales plus large pour lesquelles le latin conservait pleinement son actualité. La tension qui parcourt le siècle entre tradition et modernité se retrouve dans l’œuvre de l’écrivain, objet de la seconde partie, qui fulmine contre les évolutions récentes du monde littéraire en même temps qu’il plaide pour le renouvellement d’une langue que l’on croyait figée à tout jamais. Hildesheim / Zürich / New York, Olms (« Noctes Neolatinae », 39), 2020, 448 p. — ISBN :…

Colloque : « Comics On the Outside / Bandes dessinées hors-champs ». ACME+Comics 3-4 juin 2021.

Dans sa thèse de doctorat La Bande dessinée et son double, Jean-Christophe Menu avance l’idée de « corpus hors-champ de la bande dessinée » pour décrire « tout un corpus d’œuvres relevant […] indéniablement de son domaine mais qu’elle [la bande dessinée] n’intègre pas dans son Histoire, et donc qu’elle ne reconnaît pas comme partie intégrante de son champ » (2011, 432). Ce colloque a pour ambition de se saisir de cette notion de « corpus horschamp ». Celle-ci est apte à catalyser divers intérêts de recherche et à faire émerger de nouveaux objets d’études jusqu’alors tenus en marge des discours sur la bande dessinée. À la suite des pistes ouvertes par Jean-Christophe Menu, on peut s’interroger sur des œuvres non-publiées, produites dans une sphère de l’intime et du privé ou transmises par des circulations souterraines. Les « sympathies réciproques » entre art brut et bande dessinée (Dejasse 2020) forment un point d’ancrage pour cette réflexion. Ces « sympathies » font saillir des contextes de production et des profils de créateurs et créatrices en marge des constructions socio-professionnelles habituelles. Elles décrivent aussi des rapports d’affinités avec des productions graphiques qui exhibe le « dessin sans filet », hors des apprentissages,…