Parution : Ecrire le traumatisme : Mémoire féminine de la guerre d’Espagne. De Sophie Milquet.

La mémoire des vaincues de la Guerre civile espagnole et du franquisme a progressivement trouvé dans la littérature un lieu d’expression de sa diversité. Ce livre fournit une vue globale de la construction mémorielle dans l’espace fictionnel en analysant des œuvres publiées entre 1975 et 2010, en français (Agustin Gomez-Arcos et Mercedes Deambrosis) et en espagnol (Dulce Chacón, Carme Riera, Josefina Aldecoa, Jesús Ferrero, Marifé Santiago Bolaños et Ángeles Caso). En menant l’enquête au cœur même des formes poétiques, cet ouvrage montre comment la fiction est une pièce cruciale de l’économie mémorielle. Sophie Milquet a réalisé sa thèse en lettres et en histoire entre l’université libre de Bruxelles et l’université Rennes 2. Elle s’intéresse aux formes des discours mémoriels et à la littérature de guerre. Elle est aujourd’hui assistante à l’université libre de Bruxelles et chercheuse à la Fondation de la mémoire contemporaine, où elle est en charge de projets d’étude et de valorisation des témoignages sur la vie juive de Belgique. Avec le soutien de l’université Rennes 2, du Fonds de la recherche scientifique (FNRS), du centre de Recherche en Études philologiques, littéraires et textuelles (Philixte) de l’université libre de Bruxelles et du service culturel et scientifique de l’ambassade d’Espagne en Belgique.

Parution : La cultura e la letteratura italiana dell’esilio nell’Ottocento: nuove indagini. De Sabina Gola et Dirk Vanden Berghe.

Cet ouvrage sur le thème de l’exil met en évidence l’existence de véritables projets culturels et politiques communs à un grand nombre d’intellectuels italiens exilés. Sabina Gola et Dirk Vanden Berghe analysent le sujet sous un angle nouveau. Les essais recueillis développent le sujet sous différents angles : littéraire, scientifique, éditorial, didactique, tout en analysant le phénomène de l’exil, les rapports des exilés avec leurs communautés, et le développement de réseaux en Europe qui ont donné naissance à de véritables nations hors des frontières des pays d’origine. L’étude se concentre sur les Italiens ayant trouvé l’hospitalité en Angleterre, en Belgique, en France, en Corse, en Turquie, ou en Italie. L’ouvrage est divisé en trois sections : Uno sguardo panoramico, Vita e attività oltreconfine, Studiare l’esilio da esule. Aux côtés de personnalités célèbres comme Foscolo, Berchet, Santa Rosa, Tommaseo, Cristina di Belgiojoso, on laisse place aux figures telles que Benci, Mustoxidi, Ruffini ainsi qu’à d’illustres scientifiques italiens. Une partie du livre est dédiée à Mario Battistini, pionnier des premières études sur l’exil des Italiens en Belgique pendant le Risorgimento. La Belgique, lieu de séjour de nombreux exilés au début du XIXe siècle fait l’objet d’une attention particulière au sein de l’ouvrage, avec une analyse de la diffusion de la culture italienne…

Parution : La cultura e la letteratura italiana dell’esilio nell’Ottocento : nuove indagini. De Sabina Gola et Dirk Vanden Berghe.

Questo volume si concentra sul tema dell’esilio risorgimentale nel tentativo di fare il punto alla luce di nuovi studi che, allontanandosi da una visione stereotipata del fenomeno, mettono in evidenza l’esistenza di veri e propri progetti culturali e politici comuni a tanti intellettuali esiliati. I saggi raccolti sviluppano l’argomento da vari punti di vista – letterario, scientifico, editoriale, didattico – senza trascurare le modalità dell’esilio, i rapporti con le comunità di arrivo e di provenienza, le loro reti in Europa che hanno dato vita alla nascita di ‘nazioni’ fuori dai confini patri. Coloro sui quali si concentrano gli studi dei contributori hanno trovato ospitalità in Inghilterra, Belgio, Francia, Corsica, Turchia; o in Italia, come i letterati ionici. Il volume si divide in tre sezioni, Uno sguardo panoramico, Vita e attività oltreconfine, Studiare l’esilio da esule, nelle quali accanto alle personalità oggi più note – Foscolo, Berchet, Santa Rosa, Tommaseo, Cristina di Belgiojoso – trovano ampio spazio figure come Benci, Mustoxidi, Ruffini e illustri scienziati italiani quali Orioli e Libri. Un contributo è dedicato a Mario Battistini, erudito pioniere dei primi studi sull’esilio degli italiani in Belgio durante il Risorgimento. A questo paese, luogo di permanenza di molti esuli nel primo…

Parution : Position(s) du sujet francophone. Sous la direction de Buata B. Malela & Hans Färnlöf.

La question du sujet est un vaste continent tant de fois exploré par les sciences humaines, mais bien moins par le prisme des études littéraires francophones. Or cet ouvrage propose d’interroger la manière dont le questionnement du sujet en tant que position(s) s’articule et prend sens dans les productions littéraires francophones. Cette ligne de force se double encore par l’exposition d’un corpus francophone qui se positionne, lui aussi, par rapport à la littérature de la France hexagonale. Les réflexions amenées par l’ensemble des contributions de ce collectif mettent en évidence le sujet politique tout aussi bien que le sujet philosophique. C’est ce sujet multiple et ses rapports toujours pluriels avec la subjectivité et l’Autre, avec sa propre conscience et la liberté, avec l’Histoire et la vie présente, qu’explore ce collectif. Contributeurs-trices : Lambros Couloubaritsis, Paul Aron, Simona Jişa, Patrice Forget, Cynthia Parfait, Nao Sasaki, Michaël Vauthier, Florence Lhote, Hans Färnlöf et Buata Malela. Buata B. Malela est maître de conférences habilité à diriger des recherches en littératures francophones à l’Université de Mayotte (France), chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles et membre du laboratoire CEREDI (EA 3229). Ses recherches portent sur les littératures francophones, la théorie de la littérature et…

Parution : POETYCKIE PODWOJENIE. Marian Pankowski – polski poeta języka francuskiego / DÉDOUBLEMENT POÉTIQUE. Marian Pankowski – poète polonais de langue française. De Dorota Walczak.
Actualités , Littérature , Parution , Publication / 11 février 2021

Ce livre bilingue (polonais et français) est composé de deux partie principales. La première, monographique, contient plusieurs chapitres. Dans le premier intitulé BIOGRAPHIE NON SEULEMENT POÉTIQUE est présenté le parcours biographique hors du commun et un aperçu global de l’œuvre de Marian Pankowski. Dans RENCONTRES D’AUTEURS – RENCONTRES DE TRADUCTEURS, nous pouvons voir son évolution dans le milieu universitaire, littéraire et critique de Belgique ; comprendre son activité en tant que poète, traducteur et passeur des autres poètes. Le chapitre suivant présente les affinités poétiques de l’auteur et le fonctionnement de son imaginaire. Les volumes polonais qu’il crée avant la publication de ses poèmes français sont également présentés dans la partie LA VIE EN VERS : LES MATRICES POÉTIQUES DE MARIAN PANKOWSKI. La partie LES MONDES PARALLÈLES : COULEUR DE JEUNE MÉLÈZE ET POIGNÉE DU PRÉSENT, met l’accent sur ces deux volumes en français, les contextualise et explique l’importance de la langue française dans la démarche pankovienne. LES ÉTATS HEUREUX, le dernier chapitre de la première partie de l’ouvrage, résume cette période dense pour Marian Pankowski en mettant ses accomplissements face à la critique littéraire mais en le montrant aussi comme un auteur pleinement conscient qui retrouve le bonheur tant rêvé de…

Parution : Svevo, a cura di Claudio Gigante e Massimiliano Tortora, Roma, Carocci, 2021, p. 256.

Écrivain pendant une grande partie de sa vie sans lecteurs, auteur « périphérique », bien que plus « européen » de beaucoup de ses contemporains, Italo Svevo est depuis longtemps désormais considéré comme un des narrateurs italiens majeurs de l’époque moderne. Les textes recueillis dans ce volume, édité par Claudio Gigante et Massimiliano Tortora, donnent pour acquise, pour son œuvre, la notion de classique, proposant pour chacun des domaines de sa production une analyse fondée sur la confrontation avec ses autres écrits, ainsi qu’avec la tradition européenne, et évitant ces interprétations unilatérales qui par le passé l’ont présenté, selon les circonstances, comme le romancier de la psychanalyse, de la crise de la bourgeoisie ou même parfois comme un naturaliste attardé. La conviction des auteurs, justement, est que le parcours de Svevo s’évolue et se rénove sans des véritables fractures : même dans la dernière saison, les nouveaux stimulus culturels (de Freud à Joyce) se combinent avec les anciens (de Schopenhauer à Flaubert, à Zola) sans les remplacer. Une mise au point sur la langue et le style et un profile de sa réception clôturent le livre, du « cas » Svevo en passant par les nombreuses tentatives de réécriture pour…

Parution : Le latin entre tradition et modernité. Jean Dominique Fuss (1782-1860) et son époque. De Christophe Bertiau.
Actualités , Littérature , Parution , Publication / 14 janvier 2021

Les études néo-latines s’aventurent rarement au-delà du XVIIIe siècle, comme si la production latine avait alors cessé de présenter une quelconque pertinence sociale. L’ouvrage explore une voie nouvelle en interrogeant l’importance et la pertinence du latin et de la littérature néo-latine pour le XIXe siècle. Il étudie l’œuvre de Jean Dominique Fuss, poète néo-latin originaire de Düren et professeur à l’université de Liège dès 1817, qui a consacré sa vie à défendre sa langue première d’écriture. La première partie dresse un panorama des usages du latin dans la première moitié du XIXe siècle, principalement en Belgique et en Allemagne. On y découvre que si J. D. Fuss ne fut certes pas à l’avant-garde de son époque, sa défense du latin comme langue d’écriture s’inscrivait toutefois dans un ensemble de pratiques sociales plus large pour lesquelles le latin conservait pleinement son actualité. La tension qui parcourt le siècle entre tradition et modernité se retrouve dans l’œuvre de l’écrivain, objet de la seconde partie, qui fulmine contre les évolutions récentes du monde littéraire en même temps qu’il plaide pour le renouvellement d’une langue que l’on croyait figée à tout jamais. Hildesheim / Zürich / New York, Olms (« Noctes Neolatinae », 39), 2020, 448 p. — ISBN :…

Parution: Lisible donc légitime ? Lire et brouiller le genre en Chine, hier comme aujourd’hui. De Coraline Jortay, Jennifer Bond et Chang Liu.
Actualités , Genre , Parution , Publication , Recherche , Revue / 24 septembre 2020

Alors qu’on parle beaucoup d’écriture inclusive aujourd’hui, en Chine, la question a soulevé des débats dans les années 20 et 30. A travers leurs recherches, Mmes Jortay, Bond et Liu font revivre ce débat. Elles s’intéressent aussi plus largement à la question de la lisibilité du genre en Chine. Le sujet est au cœur d’un numéro spécial de Perspectives chinoises. Coraline Jortay (ULB, Aspirante F.R.S-FNRS), Jennifer Bond (University College Dublin), et Chang Liu (Chinese University of Hong Kong, Shenzhen) cherchent à cerner ce qui se (dé)voile et se floute lorsque le genre sert de prisme d’analyse de la société et des pratiques culturelles chinoises aux vingtième et vingt-et-unième siècles, et comment – à travers le genre – lisibilité et légitimité s’articulent au sein de pratiques sociales historiquement situées. En Chine, la question de l’écriture inclusive s’est posée dès les années 1920 et 30 avec l’introduction d’un marquage en genre dans le système pronominal du chinois. Cette introduction a été considérée comme l’un des tournants linguistiques majeurs de la période du Quatre Mai 1919, elle-même riche en débats sur la place des hommes et des femmes dans la société. Les autrices sont co-fondatrices du China Academic Network on Gender (CHANGE), un…

Parution: Poétique, mythes et Croyances – volume II. Direction de Baudouin Decharneux et Alice Toma.
Actualités , Littérature , Parution , Publication / 28 juillet 2020

Toute société humaine aspire à trouver des ancrages dans la tradition et souvent elle se prévaut de ses origines pour aborder la modernité. Cette quête des origines devient dès lors synonyme de redécouverte d’un lien à la nature. Mythes et Croyances évoluent entre deux dimensions de l’existence qui mettent en oeuvre les ressorts d’une Poétique, dont participe par exemple la métaphore de « Jeunesse sans vieillesse et vie sans mort ». A cet égard, l’Homme est confronté à soi-même et à l’Univers dans un rapport discursif, qui l’amène à sonder les assises du langage et notamment les sources du lyrisme, les diathèses narratives, la temporalité. Ce volume constitue un hommage au Professeur Mihai Nasta, scientifique érudit dont – comme l’affirme Pierre Swiggers – « la charpente transversale relie trois composantes essentielles, à savoir le langage, comme instrument et condition de notre existentialité, la poésie, comme création transcendante à l’aide de l’instrument du langage, et les croyances, le surplus imaginaire qui est à la fois la sublimation et le traumatisme de notre condition humaine« . 44 € – parution en 2020.

Parution: Le Passé colonial belge dans la littérature, les arts et la culture de l’extrême contemporain. Direction de Sabrina Parent et Véronique Bragard.
Actualités , Parution , Publication , Revue / 10 juillet 2020

Dans son fascicule 3 qui vient de paraître, la RBPH, Revue Belge de Philologie et d’Histoire (dir. Michèle Galand, http://rbph-btfg.be/) est heureuse de présenter un dossier spécial intitulé Le Passé colonial belge dans la littérature, les arts et la culture de l’extrême contemporain (dir. Sabrina Parent, ULB et Véronique Bragard, UCLouvain).  Face à l’ignorance, par une grande partie de la population belge, de son propre passé colonial et face au déni que semblent éprouver les politicien·ne·s à l’égard de ce même passé, les contributeurs de ce dossier (Maurice Amuri, Katie Tidmarsh, Ninon Chavoz, Magali Nachtergael, Maarten Langhendries) mettent en avant les productions de quelques écrivain·e·s (Fiston Mwanza Mujila, Jean Bofane, David Van Reybrouck) et artistes (Chéri Samba, Vincent Meessen et Thu Van Tran) de l’extrême contemporain qui osent appréhender le fait colonial, le transformer en matière à travailler et substance à réfléchir. Ce faisant, elles et ils contribuent à faire du passé une source active d’enseignements éthiques. Pour toute information supplémentaire sur le dossier, contacter : Sabrina.Parent@ulb.ac.be Les demandes d’abonnements et commandes diverses doivent être adressées à l’adresse suivante: rbph@belgacom.net