Séminaire international « Movere » – Utopies cosmopolitiques
/ 5 mars 2019

Movere. Mouvoir. Se mouvoir. Être mu. Être ému. Les diverses manifestations de ce verbe latin révèlent les voies multiples par lequel un sujet corporel est animé. La richesse d’un tel mot en fait le thème idéal pour rassembler les forces vives de Philixte et traverser les champs disciplinaires de ses membres. Centré sur la question des circulations des individus et des imaginaires corporels, le séminaire « Movere » a comme objectif d’articuler les approches du corps à celles du mouvement, prenant pour langage d’expression la littérature contemporaine (1980 à nos jours). Des analyses théoriques seront les bienvenues, mais ne trouveront une place que fondées sur une matière textuelle bien définie, qu’il ne s’agira pas de convoquer comme simple illustration. Conçue comme le lieu d’interrogations et de débats constructifs, cette manifestation scientifique internationale prévoit aussi d’accueillir les étudiants de Master et les doctorants dont les recherches croiseraient ces thématiques d’une part et, d’autre part, les étudiants des cours de Master 2 « Littératures contemporaines » et de « Théories et pratiques du récit » (Sabrina Parent). Les contributions déboucheront sur une publication en volume dans la Revue Belge de Philologie et d’Histoire.   Conférencier invité : Rochard Scholar (Université d’Oxford)

Appel à communication : colloque international « Les écritures du journalisme sportif »

Pourquoi le sport? Un projet d’étude de la presse au XXème siècle ne pouvait pas faire l’économie du sport. II y a à cela deux raisons principales ; l’ une historique, la seconde scientifique. Sur le plan historique, la place que le sport occupe dans l’économie médiatique contemporaine est évidemment majeure. Elle concerne des périodiques ou des médias spécialises , mais également les médias généralistes. Le sport, avec ses vedettes, ses résultats, ses exploits, ses  séquences  périodiques (coupes  du  monde ou Jeux olympiques) fait pleinement partie de ce que l’on appelle l’information. II est désormais un phénomène social, un enjeu international, une réalité économique et publicitaire, éducative, un facteur de sante publique. Dans l’ histoire de longue durée de la circulation de !’information, jamais le sport n’a occupe une telle place. II n’est pas faux de dire que le XXème siècle a inventé les médias sportifs. Sur le plan scientifique, les historiens du sport et ceux de la presse ont opéré une tardive conjonction. Le discours sur la presse sportive a d’abord été celui des  acteurs eux-mêmes, au fur et à mesure que se développait la conscience de former une sous-profession spécifique, souvent d’ailleurs liée à une double pratique, celle des…

Cours-conférence : La glaneuse de proèmes à Bruxelles
/ 14 février 2019

Dans le cadre du lectorat de roumain, vous êtes chaleureusement conviés à participer le jeudi 14 février à partir de 18h au cours-conférence: La glaneuse de proèmes à Bruxelles par Doina IOANID, poétesse, traductrice et journaliste Invités Jan H. MYSJKIN, traducteur Dr. Raluca ZAHARIA, comédienne, lecture des textes Une rencontre littéraire avec une poétesse qui fait partie du top 50 poèmes d’amour des derniers 50 ans ! Local: AY2 .108 – Campus du Solbosch – av. F. D. Roosevelt, 50 – 1050 Bruxelles (Bâtiment A, Porte Y) Doina Ioanid s-a născut la 24 decembrie 1968, în Bucureşti. A absolvit Facultatea de Litere a Universităţii Bucureşti în 1995 şi cursurile de Master (Studii Culturale Franceze) la Facultatea de Limbi şi Literaturi Străine a aceleiaşi universităţi, în 1998. A publicat poeme în volumul colectiv Ferestre ’98, girat de Mircea Cărtărescu, Editura Aristarc, Oneşti, 1998, împreună cu Ioana Vlaşin, Cecilia Ştefănescu, Marius Ianuş, Angelo Mitchievici, Iulian Băicuș și Victor Nichifor. A participat la volumul experimental 40238 Tescani, Editura Image, Bucureşti, 2000 (alături de Ioana Nicolaie, Marius Ianuş, Domnica Drumea, Angelo Mitchievici, Mircea Cărtărescu, Cecilia Ştefănescu şi Florin Iaru). A debutat individual cu un volum de poeme în proză: Duduca de marţipan, Editura Univers, Bucureşti, 2000 (Premiul de debut „Prima Verba“). Au…

La glaneuse de proèmes à Bruxelles
/ 14 février 2019

Par Doina IOANID – poétesse, traductrice et journaliste Invités :  Jan H. MYSJKIN – traducteur & Dr. Raluca ZAHARIA – comédienne, lecture des textes Le jeudi 14/02/2019 de 18h00 à 20h00 Auditoire : AY2 .108 Une rencontre littéraire avec une poétesse qui fait partie du top 50 poèmes d’amour des derniers 50 ans ! Entrée libre

Foire du Livre : Dédicace
/ 14 février 2019

Foire du Livre Dorota Walczak dédicace son abécédaire sur le stand de l’oeil ébloui (Coll.LIBRIS 426)

Conférences « Re-Envisioning Gender in China »
/ 14 février 2019

Second conference of the China Academic Network on Gender Organized by the China Academic Network on Gender (CHANGE) together with the Center for East Asian Studies (EASt) and the Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité (STRIGES) of the Université libre de Bruxelles, based at the Maison des Sciences humaines de l’ULB (MSH-ULB) In partnership with the Université de Liège, the Centre for Gender Studies, SOAS University of London, the SOAS China Institute, the Department of History, King’s College London, and the Centre for Gender and Cultural Studies, East China Normal University (ECNU). DAY 1 – THURSDAY 14th FEBRUARY Salle Somville – Bâtiment S 13:00 Registration 14:00 – 14:15 Conference opening & Welcome Address, Vanessa Frangville (Université libre de Bruxelles), Jennifer Bond, Coraline Jortay, Liu Chang (CHANGE founders) Keynote Address 14:15 – 15:45 « Blindspotting, Gender, and China’s Revolutions », Gail Hershatter (UC Santa Cruz) 15:45 Coffee break 16:00 – 17:45 Panel 1 « Re-envisioning audiences: gender, bodies & readability » Discussant: Jennifer Altehenger (King’s College London) Chair: Coraline Jortay (ULB) « A Gendered Reading Public: Obscene Publications and Spectatorship in Republican China », Geng Yushu (University of Cambridge) « The Internalizing Gaze: Urban Subjectivity and…

Conférence « Re-Envisioning Gender in China »
Actualités , colloque , Cours-conférence , genre / 24 janvier 2019

Second conference of the China Academic Network on Gender Organized by the China Academic Network on Gender (CHANGE) together with the Center for East Asian Studies (EASt) and the Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité (STRIGES) of the Université libre de Bruxelles, based at the Maison des Sciences humaines de l’ULB (MSH-ULB) In partnership with the Université de Liège, the Centre for Gender Studies, SOAS University of London, the SOAS China Institute, the Department of History, King’s College London, and the Centre for Gender and Cultural Studies, East China Normal University (ECNU). DAY 1 – THURSDAY 14th FEBRUARY Salle Somville – Bâtiment S 13:00 Registration 14:00 – 14:15 Conference opening & Welcome Address, Vanessa Frangville (Université libre de Bruxelles), Jennifer Bond, Coraline Jortay, Liu Chang (CHANGE founders) Keynote Address 14:15 – 15:45 « Blindspotting, Gender, and China’s Revolutions », Gail Hershatter (UC Santa Cruz) 15:45 Coffee break 16:00 – 17:45 Panel 1 « Re-envisioning audiences: gender, bodies & readability » Discussant: Jennifer Altehenger (King’s College London) Chair: Coraline Jortay (ULB) « A Gendered Reading Public: Obscene Publications and Spectatorship in Republican China », Geng Yushu (University of Cambridge) « The Internalizing Gaze: Urban Subjectivity and…

Conférence de Philippe KAENEL : « De Rodolphe Töpffer à Gustave Doré : l’artiste mis en scène »
/ 16 novembre 2018

Le centre de recherche Philixte a le plaisir de vous invité à la conférence de Philippe KAENEL, Professeur de l’Université de Lausanne, sur le thème « De Rodolphe Töpffer à Gustave Doré : l’artiste mis en scène » qui aura lieu le vendredi 16 novembre 2018 à 18h30, auditoire AY2.107.   Philippe KAENEL est professeur associé d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Lausanne. Ses travaux portent notamment sur les arts graphiques en général – sur l’illustration, la caricature, la bande dessinée, l’affiche, la photographie – ainsi que la théorie de l’art et la critique. Il a été le commissaire général de plusieurs expositions internationale. Il a également dirigé et écrit une vingtaine de livres; entre autres, Le métier d’illustrateur (1830-1880) : Rodolphe Töpffer, J.-J. Grandville, Gustave Doré (Droz, 2005) et Théophile-Alexandre Steinlein : L’Oeil de la rue (5 Continents, 2008, en collaboration avec Catherine Lepdor) qui font figure de références incontournables dans leur domaine. Image : Gustave Doré, « Une Ascension au Mont Blanc », Petit Journal pour Rire, n° 229, 1860. Source : BMVR de Nice. Via Töpfferiana