Projets de recherche

Pictoriana : Écrits d’artistes belges

Le   projet Pictoriana a pour objectif l’étude institutionnelle et   discursive des écrits d’artistes belges (de 1830 à nos jours), qui n’ont   pas encore été étudiés de manière systématique. Outre des publications,   cette recherche s’est concrétisée, depuis 2005, par la mise en place de   « Pictoriana », une base de données recensant les écrits de peintres   belges de 1830 à nos jours. Le Mandat d’impulsion scientifique du   FRS-FNRS a pour objectif de développer le site Internet   www.pictoriana.be, destiné à devenir un portail de référence consacré à   la question des écrits d’artistes. Il a aussi pour but d’élargir le   personnel artistique envisagé dans la base de données, en intégrant des   textes de peintres, de sculpteurs, d’architectes et de décorateurs   belges (à l’aide, notamment, de nouveaux dépouillements d’archives).
Le   projet ambitionne d’étudier, à partir des données rassemblées, les   modalités de l’écriture des artistes en Belgique, en se centrant sur   plusieurs problématiques particulières, telles que : les genres   scripturaux des artistes, la contribution des artistes à la presse, les   modalités de l’échange épistolaire entre artistes et écrivains, la   sociabilité littéraire des artistes... Le projet compte également   publier certains textes rares et inédits.
Dans le cadre du projet   seront organisées plusieurs réunions scientifiques et expositions sur le   sujet. Les journaux d’artistes, les écrits de voyages, les entretiens   d’artistes, les lettres illustrées sont certains des sujets qui   retiendront l’attention des organisatrices.

Source de financement : FRS-FNRS
Durée du programme : 2009-2011

Chercheurs participant au programme : Laurence Brogniez, Bibiane Fréché


Une nouvelle édition du corpus français de la Chanson d’Aspremont

Le   but de cette recherche est de combler une lacune majeure des études   épiques, en fournissant l’étude et l’édition du corpus français d’une   des chansons de geste les plus importantes du cycle du roi : la Chanson   d’Aspremont. Plus précisément, la présente recherche se propose de   fournir :

  1. une étude complète de la tradition manuscrite de ce poème, tant du   point de vue matériel (caractéristiques codicologiques des différents   témoins) que philologique (rapports entre les témoins) ;
  2. une édition interprétative, en format digital, de l’intégralité du corpus français ;
  3. une édition critique et raisonnée, sur papier, des principales versions du texte. 

Dans   ce sens, cette recherche ne vise pas seulement à rendre accessibles   d’importants matériaux inédits, susceptibles d’intéresser des chercheurs   de différentes disciplines  (philologues, littéraires et linguistes,   bien entendu, mais aussi historiens de l’art, codicologues, spécialistes   de la ponctuation, etc.) ; elle a aussi l’ambition de réfléchir en   profondeur sur les techniques d’édition des textes médiévaux et de   proposer un modèle pour d’autres recherches analogues.

Source de financement : FRFC
Durée du programme : 2010-2016

Chercheurs participant au programme   

  • à l’ULB : Craig Baker, Marcello Barbato, Annick Englebert, Claudio Gigante
  • en Belgique : Anna Constantinidis (FUNDP), Amélie Hanus (FUNDP),   Nadine Henrard (ULg), Paola Moreno (ULg), Giovanni Palumbo (FUNDP ― chef   de projet)
  • en Italie : Carlo Beretta (Università della   Basilicata), Giuseppina Brunetti (Università di Bologna), Maria Careri   (Università di Chieti), Paolo Di Luca (Università di Napoli Federico   II), Salvatore Lungo (Università di Napoli L'Orientale), Laura Minervini   (Università di Napoli Federico II), Doriana Piacentina (Università di   Napoli Federico II), Paolo Rinolodi (Università di Parma)

. : © 2010 | copyright : .