Cours-conférence : La glaneuse de proèmes à Bruxelles

Dans le cadre du lectorat de roumain, vous êtes chaleureusement conviés à participer le jeudi 14 février à partir de 18h au cours-conférence:  La glaneuse de proèmes à Bruxelles par Doina IOANID, poétesse, traductrice et journaliste  Invités Jan H. MYSJKIN, traducteur Dr. Raluca ZAHARIA, comédienne, lecture des textes 14/02/2019 de 18h à 20h  Auditoire : AY2 .108 Une rencontre littéraire avec une poétesse qui fait partie du top 50 poèmes d’amour des derniers 50 ans !N’hésitez pas à diffuser l’information ! Doina Ioanid s-a născut la 24 decembrie 1968, în Bucureşti. A absolvit Facultatea de Litere a Universităţii Bucureşti în 1995 şi cursurile de Master (Studii Culturale Franceze) la Facultatea de Limbi şi Literaturi Străine a aceleiaşi universităţi, în 1998. A publicat poeme în volumul colectiv Ferestre ’98, girat de Mircea Cărtărescu, Editura Aristarc, Oneşti, 1998, împreună cu Ioana Vlaşin, Cecilia Ştefănescu, Marius Ianuş, Angelo Mitchievici, Iulian Băicuș și Victor Nichifor. A participat la volumul experimental 40238 Tescani, Editura Image, Bucureşti, 2000 (alături de Ioana Nicolaie, Marius Ianuş, Domnica Drumea, Angelo Mitchievici, Mircea Cărtărescu, Cecilia Ştefănescu şi Florin Iaru). A debutat individual cu un volum de poeme în proză: Duduca de marţipan, Editura Univers, Bucureşti, 2000 (Premiul de debut „Prima Verba“). Au urmat alte volume de poezie: E vremea să…

Journée d’étude: Rhétorique et robotique

organisée par Emmanuelle Danblon (GRAL ULB) et Jean-Paul Laumond (LAAS CNRS Toulouse) le 19 mai 2017 au local AY2.114. Description:  Y a-t-il une rupture dans l’histoire des techniques avec l’invention de la cybernétique et de la robotique ? Une telle question revient à demander si l’homme est capable aujourd’hui de fabriquer une machine intelligente. Le roboticien aborde la question en précisant ce qu’il en est de la robotique. La robotique étudie la relation que peut entretenir, par le calcul, une machine avec le monde physique, machine à qui est assignée une action à réaliser. L’assignation (en terme technique, la commande) évoque la notion d’intention. Il reste qu’une machine est commandée de l’extérieur (elle exécute les ordres données par un opérateur et n’a pas d’intention propre). Peut-on, dans ces conditions, parler d’autonomie et si oui, sous quelles conditions ? Le rhétoricien va répondre à la question en demandant ce que l’on signifie (mean) lorsqu’on dit qu’un robot est intelligent. Est-ce métaphorique ou non ? D’autres figures que la métaphore seraient-elles plus adéquates pour désigner l’intelligence du robot ? Et s’il y a figure, dans quelle mesure est-ce assumé par les roboticiens, le grand public et les médias ? Le philosophe va…