Appel à communication : colloque international « Les écritures du journalisme sportif »

Pourquoi le sport? Un projet d’étude de la presse au XXème siècle ne pouvait pas faire l’économie du sport. II y a à cela deux raisons principales ; l’ une historique, la seconde scientifique. Sur le plan historique, la place que le sport occupe dans l’économie médiatique contemporaine est évidemment majeure. Elle concerne des périodiques ou des médias spécialises , mais également les médias généralistes. Le sport, avec ses vedettes, ses résultats, ses exploits, ses  séquences  périodiques (coupes  du  monde ou Jeux olympiques) fait pleinement partie de ce que l’on appelle l’information. II est désormais un phénomène social, un enjeu international, une réalité économique et publicitaire, éducative, un facteur de sante publique. Dans l’ histoire de longue durée de la circulation de !’information, jamais le sport n’a occupe une telle place. II n’est pas faux de dire que le XXème siècle a inventé les médias sportifs. Sur le plan scientifique, les historiens du sport et ceux de la presse ont opéré une tardive conjonction. Le discours sur la presse sportive a d’abord été celui des  acteurs eux-mêmes, au fur et à mesure que se développait la conscience de former une sous-profession spécifique, souvent d’ailleurs liée à une double pratique, celle des…

Cours-conférence : La glaneuse de proèmes à Bruxelles

Dans le cadre du lectorat de roumain, vous êtes chaleureusement conviés à participer le jeudi 14 février à partir de 18h au cours-conférence:  La glaneuse de proèmes à Bruxelles par Doina IOANID, poétesse, traductrice et journaliste  Invités Jan H. MYSJKIN, traducteur Dr. Raluca ZAHARIA, comédienne, lecture des textes 14/02/2019 de 18h à 20h  Auditoire : AY2 .108 Une rencontre littéraire avec une poétesse qui fait partie du top 50 poèmes d’amour des derniers 50 ans !N’hésitez pas à diffuser l’information ! Doina Ioanid s-a născut la 24 decembrie 1968, în Bucureşti. A absolvit Facultatea de Litere a Universităţii Bucureşti în 1995 şi cursurile de Master (Studii Culturale Franceze) la Facultatea de Limbi şi Literaturi Străine a aceleiaşi universităţi, în 1998. A publicat poeme în volumul colectiv Ferestre ’98, girat de Mircea Cărtărescu, Editura Aristarc, Oneşti, 1998, împreună cu Ioana Vlaşin, Cecilia Ştefănescu, Marius Ianuş, Angelo Mitchievici, Iulian Băicuș și Victor Nichifor. A participat la volumul experimental 40238 Tescani, Editura Image, Bucureşti, 2000 (alături de Ioana Nicolaie, Marius Ianuş, Domnica Drumea, Angelo Mitchievici, Mircea Cărtărescu, Cecilia Ştefănescu şi Florin Iaru). A debutat individual cu un volum de poeme în proză: Duduca de marţipan, Editura Univers, Bucureşti, 2000 (Premiul de debut „Prima Verba“). Au urmat alte volume de poezie: E vremea să…

Foire du livre: Stand : Dorota Walczak dédicace son abécédaire
Actualités , Publication / 7 février 2019

Dorota Walczak sera présente pour la parution de son livre Abécédaire d’un cœur rebelle sur le stand de l’œil ébloui (Coll.LIBRIS 426)  Les 14, 15, 16 et 17 février à la Foire du livre de Bruxelles Jeudi 14/02/2019 : de 17h à 19h Vendredi 15/02/2019: de 18h à 20h Samedi 16/02/2019: de 16h à 18h Dimanche 17 /02/2019: de 14h à 17h Stand: 426 – L’oeil éboui

Parution : Abécédaire d’un cœur rebelle de Dorota Walczak
Actualités , Publication / 7 février 2019

Un ouvrage sans reliure, composé de deux cahiers juxtaposés. Leur numérotation n’est pas de chiffres mais bien de lettres, s’autorisant d’ailleurs quelques licences alphabétiques (après le c, pas de d d’emblée, mais un ch, et puis des oi et ou avant le p, bien entendu). La composition des pages au blanc crémeux est identique : une illustration, un titre-mot(s), un texte. Voici l’objet contenu dans l’écrin portant le nom d’Abécédaire d’un cœur rebelle. Dorota Walczak a choisi d’y explorer le français – qui n’est pas la langue ayant maternellement modulé ses organes phonateurs et sa vision du monde – d’une manière graphique et sonore. Un petit dessin, au trait noir et épais, réalisé avec une branche de groseillier, chapeaute chaque poème. C’est le corps d’une femme, avec ou sans accessoires (vestimentaires ou autres), qui prend la pose, esquisse de la lettre. « Ô gracilité galbée ! Ô mes gobelets ! Gobelets garnis des motifs galants ou naïfs : gazelles, gazon, grenouilles, gondoles. » Une fois cette dernière profondément inscrite dans le papier vien(nen)t le(s) mot(s). « Bien-bien », « hallucine », « Hou ! La moule immorale » et autres « zeppelins », eux-mêmes suivis d’une composition langagière originale, ne respectant que les codes personnels de l’auteure et une focalisation intense sur la musique des…

Parution : Beat Literature in a Divided Europe
Actualités / 7 février 2019

Series:Avant-Garde Critical Studies, Volume: 35 Editors: Harri Veivo, Petra James and Dorota Walczak-Delanois Beat Literature in Europe offers twelve in-depth analyses of how European authors and intellectuals on both sides of the Iron Curtain read, translated and appropriated American Beat literature. The chapters combine textual analysis with discussions on the role Beat had in popular music, art, and different subcultures. The book participates in the transnational turn that has gained in importance during the past years in literary studies, looking at transatlantic connections through the eyes of European authors, artists and intellectuals, and showing how Beat became a cluster of texts, images, and discussions with global scope. At the same time, it provides vivid examples of how national literary fields in Europe evolved during the cold war era. Contributors are: Thomas Antonic, Franca Bellarsi, Frida Forsgren, Santiago Rodriguez Guerrero-Strachan, József Havasréti, Tiit Hennoste, Benedikt Hjartarson, Petra James, Nuno Neves, Maria Nikopoulou, Harri Veivo, Dorota Walczak-Delanois, Gregory Watson.