Cours-conférence + exposition : Les collages quasi-littéraires DE WISŁAWA SZYMBORSKA

LES COLLAGES DE WISŁAWA SZYMBORSKA „Twórczość Wisławy Szymborskiej © Fundacja Wisławy Szymborskiej”. Wisława Szymborska (1923-2012), Prix Nobel de littérature 1996 et lauréate de  nombreux autres prix littéraires prestigieux, est une figure féminine de proue des 20e et 21e siècles. Traduite dans des dizaines de langues du monde entier, son oeuvre intemporelle, tout comme sa personnalité extraordinaire, placent au centre l’être humain, la liberté de pensée, la curiosité du monde et l’ouverture d’esprit. À cette occasion et avec le soutien de l’Institut Polonais à Bruxelles, de l’Ambassade de la République de Pologne, du Klub Małopolanina à Bruxelles, du Département de Langues et Lettres et du Centre de Recherches Philixte de l’Université libre de Bruxelles, la section de Polonais à l’ULB fait venir de Cracovie 25 collages originaux de la Fondation Wisława Szymborska réalisés par l’auteure. Nous  vous présenterons ces œuvres exceptionnelles lors de deux événements à Bruxelles : Rencontre avec Michał Rusinek  le 29 novembre 2018 à 19 h   ULB – Maison des Arts – avenue Jeanne, 56 – 1050 Bruxelles Michał Rusinek est professeur de l’Université Jagellonne, ancien secrétaire de Wisława Szymborska et Président de la Fondation Wisława Szymborska, ainsi qu’écrivain et traducteur. Il sera possible d’acquérir sur place…

Colloque international « Royauté(s) : entre historicité et imaginaire – 25, 26 et 27/10/2018

à l’Académie Royale de Belgique, à la Maison des arts de l’Université libre de Bruxelles – ULB, à la Résidence de l’Ambassadeur de la Roumanie Bruxelles, les 25, 26 et 27 octobre 2018 Journées scientifiques d’études roumaines à Bruxelles – première édition Argumentaire : La question du rapport entre, d’une part, la / les royauté(s), et, d’autre part, l’historicité et l’imaginaire, interpelle plusieurs domaines de la recherche aussi bien au sein des sociétés anciennes que contemporaines. En effet, telle que définie par d’éminents théoriciens comme Aristote et Montesquieu, la royauté est une forme de monarchie, car il s’agit d’une forme de pouvoir politique exercée par une seule personne. Le propos doit cependant être nuancé, car au fil de l’histoire, il y a eu des formes de royauté plus complexes, comme l’indiquent les exemples si éloignés dans le temps tels la Sparte classique, la France capétienne ou le Royaume-Uni contemporain… La royauté est aussi un symbole qui, migrant de l’histoire à la religion et du politique au social ne cesse d’alimenter la réflexion philosophique, la littérature et les arts. Quoiqu’il en soit, à l’intersection du pouvoir et de l’autorité, la royauté demeure un champ de réflexion fécond, voire incontournable, lorsqu’il s’agit…

Publication 2018 : Craig Baker, Marcello Barbato, Mattia Cavagna et Yan Greub : L’ombre de Joseph Bédier

éd. par Craig BAKER, Marcello BARBATO, Mattia CAVAGNA et Yan GREUB L’Ombre de Joseph Bédier. Théorie et pratique éditoriales au XXe siècle Le spectre de Joseph Bédier hante l’Europe des philologues. Quelle est l’édition conservatrice qui n’a pas été taxée de bédiérisme ? À son tour, quel est l’éditeur conservateur qui n’a pas accusé autrui d’être plus bédiériste que lui, ou, à l’inverse, utilisé contre l’interventionnisme des arguments qu’il attribuait à Bédier ? De toute évidence, le bédiérisme continue à être reconnu, encore aujourd’hui, comme une puissance agissante, ou au moins comme une position par rapport à laquelle se situer lorsqu’on édite un texte médiéval ou discute son édition. Le présent ouvrage tente de mieux cerner ce qu’a été la révolution bédiériste et en quoi consistent les courants ou les attitudes qui ont pu être (ou sont encore) nommés ‘bédiéristes’. Au passage, il cherche à éliminer certaines fausses questions. Son dessein n’est pas de discuter de la meilleure méthode d’édition, mais de chercher derrière la légende du bédiérisme la réalité de la pratique de Bédier, de sa théorie, de la théorie qu’il a combattue et des pratiques qui se sont développées dans son sillage. Avec des contributions de: R. Antonelli, Cr. Baker,…

Publication 2018 – Giulia Gigante « Inquilina di una stella »
Actualités , Publication / 24 octobre 2018

Giulia GIGANTE Inquilina di una stella. Note a margine della poesia di Elena Schwarz Alla poesia di Elena Schwarz, una delle voci più originali della letteratura russa contemporanea, ben si addice l’immagine del “geroglifico vivente di galassie in precipitosa fuga” che compare in una sua lirica: geroglifico come simbolo di un altro modo di essere, di pensare e di vivere, come strumento per accedere ad altre dimensioni, ma anche segno misterioso in sé, che rinvia a qualcosa di ignoto e può restare indecifrabile. Il linguaggio poetico della Schwarz è infatti arcano, ricco di neologismi, metafore, metabole e simboli, talvolta simile a un enigma da sciogliere. La poetessa dell’underground leningradese, i cui versi furono pubblicati in Russia solo dopo il disfacimento dell’Unione Sovietica nel 1989, utilizza tutta la gamma delle possibili sfumature lessicali e semantiche in un continuo gioco di contrasti e alternanza tra il regno delle tenebre e quello della luce. Le luci e le ombre che si rincorrono nei suoi versi non solo aprono uno spaccato sull’anima umana, ma costituiscono anche elementi cruciali dell’esplorazione del mondo metafisico. Spesso il punto di partenza di questa ricerca è la città di Pietroburgo di cui viene rievocata la storia, ma anche la…

Publication 2019 – Coups de griffe, prises de bec

Coups de griffe, prises de bec propose de replonger au coeur du système médiatique des années trente pour étudier la satire, ce rire qui blesse et parfois tue. Abordant un vaste panorama de journaux francophones, dont le toujours vivace Canard enchaîné, le livre retrace l’évolution de cette violence iconique et textuelle née dans un régime de censure, qui trouve de nouveaux usages aussi bien politiques qu’économiques en ces temps troubles de la démocratie. De qui et de quoi riait-on ? Quelles ont été les carrières de ces stars du rire ? Comment cette forme ancienne a évolué ? Enfin comment ces textes et dessins ont circulé dans le monde ? Autant de questions que les auteurs de ce livre se posent pour revenir sur certains stéréotypes associés aux années 1930 et réfléchir à notre contemporanéité. Coordonné par Amélie Chabrier et Marie-Astrid Charlier, Coups de griffe, prises de bec. La satire dans les années trente réunit une équipe internationale de chercheurs [Belgique, Canada, France – dans le cadre d’une collaboration entre les Universités de Montréal (Crilq), de Montpellier (RIRRA 21) et de Bruxelles (Philixte)] qui travaillent depuis plusieurs années sur la presse francophone de cette période. Ce collectif a déjà publié des…