Focus sur la littérature de jeunesse

Le Département Langues et Lettres et le centre de recherche Philixte ont le plaisir de vous inviter aux conférences d’Élodie Bouygues – Université de Besançon qui auront lieu les mardi 30 avril 2019 de 14h à 16h : « La Shoah deux fois indicible » Jeudi 2 mai 2019 de 10h à 12h : « Censure et auto-censure : causes, effets, acteurs » sur le campus du Solbosch : avenue. F.D. Roosevelt, 50 – 1050 BruxellesAuditoire : AZ4.103 (bâtiment A, porte Z, 4ème niveau, local 103) Entrée gratuite Contact : sabrina.parent@ulb.ac.be

Conférence : Literary catalyst : the case of Mohamed Choukri
Actualités , Littérature , narratologie / 28 février 2019

Le lundi 11 mars 2019 à 18h00 au local UA4.2018, le Professeur Jonas Elbousty (Yale University) nous entretiendra de l’oeuvre de Mohamed Choukri. In February 2011, civil unrest broke out in cities and villages across Morocco, echoing Choukri’s revolutionary and subversive narratives. Massive crowds gathered in Rabat, incited by social media coverage and similar protests in other Arab countries in the region, shouting “down with autocracy” and “the people want to change the constitution,” and they headed toward parliament to demand that the king give up some of his power. Similar protests broke out across Morocco echoing demands for better healthcare and education, economic reform, and increased wages. The banners carried, and slogans chanted, unequivocally echoed the rhetoric prevalent throughout Choukri’s writings, which also highlight the effects of inequality and oppression on the Moroccan citizenry. In his seminal work, For Bread Alone, Choukri lucidly and eloquently recounts the hardships that he underwent through the first decades of his life. Malnutrition, abject poverty, violence, and corruption are endemic symptoms that stirred civil protests, asking for social justice and a decent living. In his narratives, he tirelessly called for radical change, displaying a commitment and genuine care for the welfare of his…

Appel à communication : colloque international « Les écritures du journalisme sportif »

Pourquoi le sport? Un projet d’étude de la presse au XXème siècle ne pouvait pas faire l’économie du sport. II y a à cela deux raisons principales ; l’ une historique, la seconde scientifique. Sur le plan historique, la place que le sport occupe dans l’économie médiatique contemporaine est évidemment majeure. Elle concerne des périodiques ou des médias spécialises , mais également les médias généralistes. Le sport, avec ses vedettes, ses résultats, ses exploits, ses  séquences  périodiques (coupes  du  monde ou Jeux olympiques) fait pleinement partie de ce que l’on appelle l’information. II est désormais un phénomène social, un enjeu international, une réalité économique et publicitaire, éducative, un facteur de sante publique. Dans l’ histoire de longue durée de la circulation de !’information, jamais le sport n’a occupe une telle place. II n’est pas faux de dire que le XXème siècle a inventé les médias sportifs. Sur le plan scientifique, les historiens du sport et ceux de la presse ont opéré une tardive conjonction. Le discours sur la presse sportive a d’abord été celui des  acteurs eux-mêmes, au fur et à mesure que se développait la conscience de former une sous-profession spécifique, souvent d’ailleurs liée à une double pratique, celle des…

Séminaire international « Movere » : littérature – émotions : élans du corps
Actualités , Littérature , narratologie , Séminaire / 29 novembre 2018

Séminaire international « Movere » : Élans du corps avec : Pascal NOUVEL Université François Rabelais de Tours Emmanuelle DANBLON Université libre de Bruxelles Céline PIETERS Université libre de Bruxelles Campus du Solbosch – Auditoire UB5.132 (Bâtiment U, porte B) MER 12/12/2018 de 14h à 17h Contact : Justine.Feyereisen@ulb.ac.be Organisatrice : Justine Feyereisen Sous la responsabilité académique de Prof. S. Parent Éditrice responsable : Prof. S. PARENT Crédits illustration : Denis Courard

Deux événements concernant la seconde guerre mondiale en Asie de l’Est

A l’occasion du passage à l’ULB de la Professeure Jacqueline BERNDT de l’Université de Stockholm, spécialiste de l’utilisation de la culture populaire (manga, animé) dans la construction des identités nationales en Asie, notamment au Japon et en Corée, le groupe EASt organisera: – d’une part, un séminaire de recherche le lundi 19/11 de 12:00 À 14:00 sur le thème « Historiography and Recognition of War-Time Trauma in East Asia » qui prévoit deux présentations de recherches en cours , plus d’informations via le site : http://msh.ulb.ac.be/agenda/war-time_trauma_east_asia/ (SANDWICH OFFERTS) – d’autre part, un cours-conférence publique le Mercredi 21/11 de 17:00 à 19:00 sur « Touching the War-Time Past : « In this Corner of the World », Kouno Fumiyo’s Manga and its Anime Adaptation » qui analyse une des représentations les plus populaires de l’incident d’Hiroshima dans un manga/anime. – voir la page suivante pour plus de détail: http://msh.ulb.ac.be/agenda/war_time_past/

Conférence de Philippe KAENEL : « De Rodolphe Töpffer à Gustave Doré : l’artiste mis en scène »

Le centre de recherche Philixte a le plaisir de vous invité à la conférence de Philippe KAENEL, Professeur de l’Université de Lausanne, sur le thème « De Rodolphe Töpffer à Gustave Doré : l’artiste mis en scène » qui aura lieu le vendredi 16 novembre 2018 à 18h30, auditoire AY2.107.   Philippe KAENEL est professeur associé d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Lausanne. Ses travaux portent notamment sur les arts graphiques en général – sur l’illustration, la caricature, la bande dessinée, l’affiche, la photographie – ainsi que la théorie de l’art et la critique. Il a été le commissaire général de plusieurs expositions internationale. Il a également dirigé et écrit une vingtaine de livres; entre autres, Le métier d’illustrateur (1830-1880) : Rodolphe Töpffer, J.-J. Grandville, Gustave Doré (Droz, 2005) et Théophile-Alexandre Steinlein : L’Oeil de la rue (5 Continents, 2008, en collaboration avec Catherine Lepdor) qui font figure de références incontournables dans leur domaine. Image : Gustave Doré, « Une Ascension au Mont Blanc », Petit Journal pour Rire, n° 229, 1860. Source : BMVR de Nice. Via Töpfferiana